23 avril 2014

Les armes biologiques du Doryphore

Les végétaux terrestres vivent très majoritairement ancrés dans le substrat et sont dans l’incapacité de déplacer leur appareil végétatif en réponse à une agression. Pourtant, les plantes sont les producteurs primaires fondamentaux des écosystèmes terrestres de par leur capacité à utiliser la lumière solaire pour produire de la matière organique lors de la photosynthèse. En tant que portes d’entrée de l’énergie du soleil dans les écosystèmes, elles sont donc consommées par de très nombreux organismes et sont par conséquent confrontées... [Lire la suite]

16 avril 2014

Les entraves sucrées de fourmis associées à des acacias

Lorsqu’il apparut pour la première fois sous la plume du biologiste allemand Albert Bernard Frank en 1877 le terme de symbiose (plus exactement symbiotismus en allemand) désignait les associations durables entre être vivants. Pourtant, lorsque nous employons ce terme aujourd’hui en France, nous rajoutons à la définition originelle un rapport mutualiste entre les organismes partenaires. Nous considérons donc comme symbiotiques, les associations durables d’êtres vivants qui profitent à tous les participants, c'est-à-dire qui augmentent... [Lire la suite]
09 avril 2014

Les chaînes évolutives des Malpighiacées

Le registre fossile constitue les archives de la vie. Lorsque les dépôts dans lesquels les fossiles sont découverts peuvent être datés avec une résolution suffisante, l’étude de ces reliques des biodiversités passées nous renseigne sur le fonctionnement de l’évolution biologique, en particulier sur le rythme des apparitions et des transformations des espèces. Dans son chef d’œuvre « L'origine des espèces au moyen de la sélection naturelle, ou la préservation des races favorisées dans la lutte pour la vie » publié en novembre... [Lire la suite]
04 avril 2014

La prime à l'excentricité chez les Guppys

Cheveux bruns, blonds, raides, frisés, yeux bleus, marrons ou verts, la diversité des formes et des couleurs au sein des populations humaines est pour nous criante. De telles variations sont bien évidemment également présentes chez tous les organismes, notamment ceux qui se multiplient par reproduction sexuée. Longtemps ignorées, ces différences entre individus appartenant à la même espèce sont regroupées sous le terme de polymorphisme (plusieurs formes) et constituent l’un des piliers de la théorie de l’évolution. La sélection... [Lire la suite]